Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 mai 2011 4 12 /05 /mai /2011 12:00

Voir toutes les photos correspondant a cet article  vector-icon-photocamera small    icon_film-1--copie-1.png

 

Ca y est j'ai trouvé un moyen d'acceder a Overblog !

 

Il y a un plein de sites internet censurés ici.

 

Bref, allons a l'essentiel !

 

Tabriz est la capitale de l'Azerbaidjan iranien. L'Azerbaidjan est un état a part entiere (situé a l'Est de l'Arménie), mais le peuple azéri est aussi présent en Iran. D'ailleurs ici les gens parlent azéri, pas persan. Ca ressemble beaucoup au turc.

 

00125 - IRAN - TABRIZ (6)

 

Tabriz possede le plus grand bazar d'Iran. C'est un énorme marché couvert, construit il y a plusieurs siecles.

 

00127 - IRAN - TABRIZ (0)

 

 

00125---IRAN---TABRIZ--7-.JPG

 

00128---IRAN---TABRIZ--8-.JPG     00128---IRAN---TABRIZ--5-.JPG

 

00128---IRAN---TABRIZ--1-.JPG

 

On y trouve TOUT ! Des fringues, de la bouffe, des animaux, des outils, de la vaisselle, et... des tapis.
Les fameux tapis persans. Ils sont magnifiques.

 

IMGP4033

 

Je pense qu'un jour j'en rammenerai un en France parce que c'est vraiment splendide, d'une grande finesse.

Mais c'est pas donné. Pour un grand tapis (4*3), fait main, de tres bonne qualité, il faut compter 3000 dollars (ou environ 30 000 000 rials !!!) Sans le transport évidemment. Mais bon, ca dure toute une vie.

 

00131---IRAN---TABRIZ--7-.JPG

 

En Iran, la loi islamique (charia) régit le comportement de chacun. La loi est tres sexiste. En public, toutes les femmes doivent etre voilées. Certains endroits leurs sont interdits, dans les bus elles doivent se mettre a l'arriere...

 

00129 - IRAN - TABRIZ (1)     00129 - IRAN - TABRIZ (2)

 

Certaines femmes sont recouvertes des pieds a la tete. D'autres en revanche, souvent les jeunes, un peu plus rebelles, ne portent qu'un foulard de couleur, mis tres en arriere, pour laisser apparaitre quelques meches de cheveux.

Officiellement les hommes et les femmes n'ont pas le droit de se toucher en public, mais a Tabriz j'ai vu quelques couples se tenir la main.

 

A chaque fois que je vais dans un pays pour la premiere fois, il me faut 2 ou 3 jours pour m'adapter, prendre la temperature, observer, voir ce que je peux faire, ne pas faire.

Apprendre quelques mots aussi. La Turquie utilise l'alphabet latin (merci Ataturk !), donc avec les panneaux ca rentre vite. L'Iran en revanche, utilise l'alphabet arabe, alors ca se corse. Je sais lire les chiffres mais pas encore les lettres.

 

 

Le jour ou je voulais quitter Tabriz, j'ai essayé de retirer de l'argent.

 

Je mets ma carte dans le distributeur. Il me la recrache de suite et affiche: "Carte invalide".

Bon, c'est pas grave, j'essaye un autre distributeur. Pareil. 

J'en essaye un 3eme. Pareil.

 

Je suis rentré dans une banque pour demander pourquoi ma carte n'etait pas valide. Le mec m'a dit que les cartes Visa et Mastercard sont bloquees dans tout l'Iran.

 

Bon, ben je vais faire un transfert d'argent via Western Union.

 

"Non, c'est impossible."

 

En fait, l'Iran est sous embargo. Des sanctions politiques ont été prises par la communauté internationale, et tous les flux financiers entrants sont bloqués. 

 

Il ne me restait plus beaucoup de rials et je n'avais plus d'euros a changer (j'ai changé mes derniers euros en Turquie, a un endroit ou il n'y avait pas de distributeur).

 

Ouuuh purée !!! Je suis dans la m**** !!!

 

C'est un peu de ma faute, j'aurai du me renseigner avant, mais bon... on m'avait dit que la carte Visa Premier etait acceptée partout dans le monde, donc je ne me suis pas méfié. Partout... sauf en Iran !

Il y a tellement de formalités administratives a régler pour entrer en Iran que j'en ai oublié ce leger detail... 1706[1]

 

Et a la frontiere ils pourraient prevenir quand meme...

 

Je suis donc allé voir plusieurs banques pour savoir s'il y avait une quelconque solution possible. On m'a orienté vers la banque Tejarat qui a une filiale a Paris et qui pouvait éventuellement faire un transfert de fond. J'y suis allé, et j'ai contacté ma banque pour savoir s'il etait possible de faire un transfert de mon compte vers celui de la filiale parisienne. Apparemment c'était peut etre possible, mais long, compliqué et aléatoire.

 

Une dame de la banque a alors appelé une de ces connaissances qui parle tres bien francais et anglais, Siamak.

 

Il est venu a la banque. On est allé manger et il m'a proposé 2 solutions:

 

- soit on va en Azerbaidjan et je retire la bas (Tabriz est a une centaine de kilometres de la frontiere). Probleme: j'ai un visa simple entree pour l'Iran, donc si je sors du territoire je ne peux plus revenir.

 

- soit je regle des achats par Internet avec ma carte pour quelqu'un et il me donne du liquide en echange.

 

Bingo ! 

 

On est allé au bureau d'une entreprise qui fait des achats en ligne a l'etranger pour le compte de particuliers iraniens. Le boss a accepté de jouer le jeu. Ca a pris plusieurs jours mais ca a marché.

 

Ouf !

 

J'ai donc maintenant l'équivalent de 1000 dollars sur moi. Ca fait beaucoup mais j'ai pas le choix.

 

Tous les iraniens que j'ai rencontré ont vraiment tout fait pour m'aider. Ils ont remués ciel et terre.

 

Ciamak a pris une journee de congé pour m'aider. Il m'a hébergé dans son appart, pendant 4 jours. Lui et sa bande de potes ont été aux petits soins avec moi ! On a bien visité la ville, et a leur bureau j'ai pu utiliser internet a volonté, pour planifier un peu la suite de mon periple. J'ai pas dépensé un copek. A chaque fois que je voulais mettre la main a la poche ils me devancaient.

 

J'ai pu voir comment vivaient les iraniens, j'ai partagé les repas avec la famille, c'etait cool !

 

Le vendredi avec Siamak et Hamid (son voisin) on a pris un 4*4 et on est allé faire un tour dans la cambrousse autour de Tabriz.

 

00132 - IRAN - TABRIZ (0)    00132 - IRAN - TABRIZ (7)

 

00133---IRAN---TABRIZ--0-.JPG

 

00132---IRAN---TABRIZ--1-.JPG

 

00133---IRAN---TABRIZ--3-.JPG

 

On est allé a Kandovan, un petit village troglodyte. C'etait bondé. En Iran, comme dans beaucoup de pays musulmans, le vendredi est chomé, comme pour nous le dimanche. Tous les citadins se ruent alors dans la campagne pour prendre un bol d'air frais.

 

00134---IRAN---KANDOVAN--0-.JPG

 

00134 - IRAN - KANDOVAN (6)    00134 - IRAN - KANDOVAN (7)

 

 

00135 - IRAN - KANDOVAN (2)     00135 - IRAN - KANDOVAN (1)

 

 

Panneau-Merci[1]      Siamak, merci a toi, a ta famille, et a tes potes ! Thank you so much !!!!

 

 

 

Un jour a Tabriz j'ai vu attroupement autour d'un kiosque a journaux.

 

Je me suis approché.

 

Ben Laden a été tué au Pakistan.

 

Bonne et mauvaise nouvelle. Un salopard de moins, mais suite a ca, le Pakistan risque de sombrer dans la violence terroriste. Je doute qu'Al Qaeda en reste la, et s'ils choppent un occidental, ils vont se faire une joie de le découper en rondelles. Et j'ai pas envie de faire la une du 20 heure !

 

Apres mures réflexions, j'ai donc décidé de changer d'itinéraire. Ca fait ch*** parce que j'aurai vraiment aimer traverser ce pays, mais bon... peut etre au retour, dans 7 ou 8 mois, inch'Allah, ce sera + tranquille.

 

Je vais donc continuer tranquillement en Iran (ici ca semble calme) jusqu'a Bandar Abbas, et de la, j'essaierai de prendre un bateau pour rejoindre les Emirats Arabes Unis, juste en face. Un p'tit tour a Dubai et Abu Dhabi ca peut etre fun ! Apres j'essaierai de prendre un bateau ou un avion pour rejoindre l'Inde.

 

Ca me reste un peu en travers de la gorge, j'aurai vraiment aimé tout faire en moto, mais bon, c'est la vie...

 

Voir toutes les photos correspondant a cet article  vector-icon-photocamera small    icon_film-1--copie-1.png

Partager cet article

Repost 0
Published by levoyageenbrelouze
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le voyage en brelouze
  • Le voyage en brelouze
  • : Salut, moi c'est Tom, j'ai 27 ans, et je suis Drômois. Je suis parti le 15 mars 2011 pour un long voyage en moto et j'essaye de le raconter sur ce blog. Bonne visite, et n'hésitez pas à m'écrire !
  • Contact